Christophe Santini traverse l’Australie en 21 jours malgré les conditions extrêmes

  • Le 11/11/2022

D922d7b6 100d 480e bcf6 d3718b4f30f9

Ce mardi 8 novembre, notre ambassadeur Christophe Santini a bouclé sa boucle australienne à vélo. Il revient sur son (difficile) parcours pour nous.

Les koalas, les kangourous, le surf, la cool life, la chaleur, surtout la chaleur. Parcourir l'Australie du Nord au Sud est vraiment un challenge de taille, à tel point qu'il aurait pu stopper net. "Le défi aurait pu s'arrêter le deuxième jour à cause de la chaleur qui est monté jusqu'à 53°C, et d'un coup de chaleur à la fin de la deuxième étape. J'ai récupéré dans la nuit", nous confie-t'il. Il avait pris le départ le 17 octobre à Darwin en commençant donc par le nord du pays, territoire le plus chaud. "La première partie du nord de l'Australie est un climat tropical avec beaucoup d'humidité associé à la chaleur. Cela a été très compliqué." Il pédalera jusqu'au désert, dans le fin fond de l'Outback australien et la chaleur reste toujours la première difficulté pour notre cycliste corse comme il le confirme, "le matin à six heures, il fait déjà 28°C et ça peut monter jusqu'à 46°C". On l'imagine, chaque jour se corse pour lui surtout mentalement après plusieurs difficultés à gérer. Mais la résilience pourrait être un mot inventé pour lui et Christophe s'adapte à tout, repoussant encore une fois ses limites même à l'autre bout du globe.

Les dizaines de jours passent, changement de région et changement de décor. Christophe atteint le sud sous la pluie et là, c'est le choc thermique. Les températures dégringolent, "c'est descendu brutalement, au plus bas, à 2°C". Un contraste de plus de 45 degrés de perdu entre le nord et le sud ! "Il a fallu que je m'adapte rapidement malgré le manque d'équipement contre le froid et le vent". Un parcours décidément pas de tout repos avec ces conditions extrêmes mais qui n'entache en rien son plaisir de découverte et de dépassement de soi, il garde surtout "un magnifique souvenir de ces paysages si différents d'un territoire à l'autre". Quelques jours plus tard, il arrive même plus rapidement que prévu à Adélaïde et décide finalement de continuer à rouler jusqu'à Melbourne pour un total de 4300km en 21 jours au lieu de 23. Soit près de 200km parcourus par jour.

"L'arrivée à Melbourne était chargée en émotions car j'ai réalisé mon rêve de traverser l'Australie de nord au sud, avec une forte contre-indication du corps médical qui me disait que ce serait impossible avec l'arthrodèse qui maintient mes deux cervicales C1/C2. Comme quoi, rien n'est impossible et il faut vivre ses rêves à fond. C'est une grande fierté d'être l'ambassadeur de l'association Un Sourire, un espoir pour la vie". Et c'est une fierté pour nous aussi d'avoir un tel ambassadeur qui porte fièrement les couleurs de notre association !
 

B9aa583f 525f 41dd be56 654bb529d0e1

B692b6a8 5aeb 4aa0 afec debcfb8085a5

sport association corse Australie vélo cyclisme